Le pire est toujours sûr en matière de protection du patrimoine à Arcachon

Posté par admin le 23 07 2014

Article de Sud Ouest du 22 juillet 2007

Le commissaire-enquêteur vient de rendre quatre avis favorables sans réserve pour l’implantation du Pôle océanographique aquitain au Petit Port d’Arcachon.

Une vue du projet présentée dans l’enquête
Une vue du projet présentée dans l’enquête

Désormais tous les feux sont au vert pour l’implantation du Pôle océanographique aquitain (POA) au Petit Port d’Arcachon : à la suite des quatre enquêtes publiques ouvertes pour ce projet, le commissaire enquêteur Claude Armand a rendu quatre avis favorables, sans aucune réserve, mais avec quatre recommandations ayant trait au stationnement, au calendrier des travaux et au plan de circulation. Soit rien qui ne puisse, ni entraver ni retarder le projet de l’université.

Le POA devrait accueillir les chercheurs et le personnel universitaire de la station marine d’Arcachon, actuellement logée dans l’îlot Peyneau, un espace de médiation scientifique regroupant à la fois des salles de conférences, les collections, puis l’aquarium de la société scientifique d’Arcachon. Le but est « de faire du POA un pôle de recherche de classe internationale », dixit Dean Lewis, vice-président du conseil d’administration de l’université de Bordeaux. Lire la suite

23juil

Un avis très défavorable lors de l’Enquête publique

Posté par admin le 02 06 2014

Echange de lettre entre nous et un docteur en biologie végétale très défavorable au projet.

Cher Monsieur,

J’ai été destinataire d’une copie du courrier que vous avez envoyé au commissaire enquêteur en charge de la quadruple enquête publique, ce dont je vous remercie.

Je l’ai lu très attentivement et ma première réaction a été de regretter de ne pas être capable de mettre un visage sur votre nom.

Je partage absolument toute votre argumentation.

A cent pour cent.

Elle est parfaitement documentée et pourtant elle ne se départit jamais d’un bon sens auquel on ne peut qu’adhérer.

Un bon sens qui semble par contre avoir quitté les promoteurs de cet invraisemblable projet.

Et dans tous vos arguments, il y en a un auquel j’ai été plus particulièrement sensible :

« De surcroît, le changement des règles d’urbanisme au Petit Port, notamment relatives à l’ampleur des constructions et édictant a posteriori les hauteurs maximales à respecter pour les faire coïncider avec le projet de POA, participent d’une dévaluation désastreuse du crédit accordé aux documents de cadrage en matière d’urbanisme. Les régularisations de ce type accréditent en effet la perception négative des administrés selon laquelle le PLU reste contournable et s’avère loin de constituer une garantie de gestion durable au niveau communal.  »

Ah ! qu’en termes galants ces choses-là sont mises !

Lire la suite

Catégories: Situation actuelle.
02juin

LETTRE OUVERTE au Président de l’Université de Bordeaux.

Posté par admin le 26 05 2014

La raison d’être de notre Collectif Populaire de Défense des Aquaria Convoités (CPDAC) est la défense, en général, des aquariums publics menacés et en particulier de celui de la ville d’Arcachon.

Il est totalement apolitique et n’a pas à s’occuper d’autre chose.
Toutefois à Arcachon, en ce moment, est organisée une quadruple enquête publique préalable à la construction sur un nouveau site d’un Pôle Océanographique Aquitain qui aurait vocation à remplacer le Musée-Aquarium actuel.
C’est donc une opération tiroir qui entraînera la démolition de notre cher Musée-Aquarium et face à laquelle nous ne pouvons pas rester indifférents.
Les tenants et les aboutissants de ce projet sont présentés dans une version officielle :
Les locaux actuels de l’Université sont devenus obsolètes, et pour cause ils ne sont plus entretenus depuis plus de 15 ans et portent encore les séquelles de la tempête de 1999.
L’Université doit donc investir lourdement mais elle est tragiquement impécunieuse.
Seule la vente du terrain qu’elle occupe aujourd’hui lui permettrait de dégager un budget pour financer un nouvel établissement, dit Pôle Océanographique Aquitain, tout en restant à Arcachon.
Catégories: Situation actuelle.
26mai

Les barbares avancent

Posté par admin le 26 04 2014
Enquête publqiue pour le POA

Enquête publique pour le POA

Le "chef d'oeuvre"

Le "chef d'oeuvre"

SUD-OUEST, 26-04-2014 – Le lancement est officiel : l’enquête publique sur le projet de création du Pôle Océanographique Aquitain (POA) à Arcachon se déroulera du 12 mai au 13 juin prochain. Le maître d’oeuvre de ce projet est l’Université de Bordeaux. Pour financer les 35 millions d’euros du futur POA, elle avait d’abord besoin de vendre l’îlot Peyneau d’Arcachon, où elle est actuellement installée. Or, un client a en effet été retenu. Dès lors, les procédures officielles  pouvaient être lancées.

Cette enquête publique se divise en fait en quatre procédures. La première a trait aux  » installations classées pour la protection de l’environnement  » en raison de la présence d’un aquarium de plus de 10 000 m³ d’eau dans le projet. La deuxième, sur le permis de construire, est obligatoire puisque le POA dépasse 10000 m² de surface plancher (11 200m² de surface en fait).

La troisième consiste en une mise en compatibilité du projet avec le plan local d’urbanisme de la ville d’ Arcachon. Enfin, la quatrième enquête publique traite du changement d’utilisation du Domaine public maritime (DPM), une procédure prévue par le code général des propriétés des personnes publiques. Le site du Petit Port, où l’Université veut implanter son POA , appartient en effet au DPM.

Pro et anti-POA vont donc pouvoir se mobiliser.

Catégories: Situation actuelle.
26avr

SUD-OUEST : Arcachon : un client retenu pour l’îlot Peyneau

Posté par admin le 09 04 2014

Un candidat a été retenu pour l’îlot Peyneau

Un candidat a été retenu pour la cession de l’îlot Peyneau à Arcachon. Sa vente doit financer environ les deux tiers du futur pôle océanographique d’Arcachon.

C’est une information importante : la direction générale des Finances publiques (DGFIP) confirme qu’un candidat a été retenu pour l’achat de l’îlot Peyneau d’Arcachon. La promesse de vente est actuellement en cours de rédaction.

En revanche, la DGFIP ne dit rien de plus et surtout pas le nom de cet acheteur. Il a été choisi au cours d’un appel d’offres ouvert au printemps dernier et qui avait été prolongé jusqu’à la fin novembre 2013. La prolongation donnant quelques garanties juridiques à l’acquéreur. L’article IV-5-B du cahier des charges de la cession détaillait le changement : « L’offre sera faite sous la condition suspensive exclusive de l’obtention d’un permis de construire purgé de tout recours. »

Cet ensemble immobilier de de 4 881 mètres carrés appartenant à l’université de Bordeaux abrite la station marine et l’aquarium d’Arcachon. Sa vente doit financer environ les deux tiers du futur Pôle Océanographique Aquitain qui doit être implanté au Petit Port d’Arcachon.

Catégories: Situation actuelle.
09avr