Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
    Imprimer cet article Imprimer cet article
Décidément dans le naufrage du Notre-Dame-des-Landes arcachonnais on aura tout vu.
Et même le docteur Manuel Tunon de Lara, Président de l’Université de Bordeaux, venir nous donner des leçons.
Ferait mieux de les réserver à ses étudiants.
Et ce quidam de déclarer tout de go :
« En revanche une forte mobilisation depuis 10 ans pour que le projet de pôle océanographique ne se fasse pas !
La science et l’université ne sont décidément pas les bienvenues à Arcachon. »
Ne devrait pas faire ce genre d’amalgame.

La science a toujours été la bienvenue à Arcachon.
Et ce au moins depuis 1863, année de la création de la Société Scientifique d’Arcachon.
Par contre l’université, pas l’université en général mais l’université de Bordeaux en particulier, depuis une dizaine d’années, vu la façon invraisemblable dont elle se comporte, n’est plus du tout, effectivement, bienvenue à Arcachon.
Si elle veut le redevenir, va lui falloir changer en profondeur sa façon de faire.Monsieur Tunon de Lara n’entendait pas se gêner pour nous priver de notre Musée-Aquarium historique, le plus vieux du monde en activité dans sa configuration d’origine.
Merci Monsieur Sans-Gêne.
Monsieur Tunon de Lara avait décidé, au nom de l’Université, de dépouiller la Société Scientifique de tous ses biens immobiliers.
Là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir.
Merci Monsieur Sans-Gêne.
Monsieur Tunon de Lara voulait construire sur le domaine public maritime, généralement inconstructible, un mur de béton de 117 mètres de long sur 15 mètres de haut, spoliant ainsi tous les propriétaires qui allaient se retrouver derrière ce mur de la honte.
Merci Monsieur Sans-Gêne.
Monsieur Tunon de Lara défendait un projet loufoque de Pôle Océanographique Aquitain qui allait défigurer une grande partie du littoral arcachonnais de 33 000 mètres carrés de béton.
Et qui auraient fait qu’Arcachon n’aurait plus été Arcachon.
Merci Monsieur Sans-Gêne.
Monsieur Tunon de Lara voulait dépenser dans son projet rien que 60 millions d’€uros d’argent public sans créer le moindre emploi.
Alors que notre pays croule sous les dettes et lutte contre un chômage endémique.
Merci Monsieur Sans-Gêne.
Et Monsieur Tunon de Lara de déclarer :
« J’ai le plus grand respect pour les Arcachonnaises et Arcachonnais. »
Et en plus, il se moque ouvertement de nous, Monsieur Sans-Gêne.
Universitaire, président de l’Université de Bordeaux, Monsieur Sans-Gêne fait partie de l’élite de la Nation.
Alors nous autres, du Collectif Populaire de Défense des Aquaria Convoités, nous sommes quelque peu inquiets pour celle-ci.

Pour le CPDAC.