Une Reine à l’Aquarium

Posté par admin le 26 01 2010
Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

En ce mois de juillet 1901, à Arcachon on ne parlait que de la Reine. Une indiscrétion avait dû filtrer jusque dans cette famille en villégiature qui avait appris incidemment qu’elle irait visiter l’Aquarium ce dimanche après-midi.

Après déjeuner, le chef de famille avait installé son appareil photographique à un endroit stratégique devant lequel il y avait beaucoup de chances que la Reine passe pour se rendre à l’Aquarium. On ne prenait pas un instantané comme aujourd’hui. Il fallait prendre son temps,  installer la chambre noire sur son trépied, préparer les plaques, tout un cérémonial qui ne servirait à rien si sa Majesté prenait un autre chemin.

Mais de quelle Reine s’agissait-il ?

La reine Ranavalo

La reine Ranavalo

De la Reine déchue de Madagascar, Ranavalo.

La princesse Razafindrahety était devenue reine en 1883 sous le nom de Ranavalona III ou Ranavalo III.

Elle avait été destituée en 1897 et exilée en Algérie, quand son pays était devenu une colonie française.

Prisonnière, elle avait demandé au gouvernement l’autorisation de faire une visite en France, à Paris et à Arcachon[1], et cela lui avait été accordé.

Arrivée à Arcachon le 30 juin 1901, elle était descendue au Grand Hôtel.

L’Avenir d’Arcachon[2] nous raconte son après-midi du dimanche suivant, le 7 juillet :

« A deux heures M. le maire est venu l’accompagner dans une visite à bord du Lysistrata, le lieutenant Bruyère était en uniforme.

Elle a été très gracieusement accueillie par M. Gordon-Bennett qui lui a offert le bras, a fait servir un lunch, et après la visite l’a reconduite lui-même à terre.

Toujours accompagnée du Maire, elle est allée visiter l’Aquarium où elle a été reçue par M. le docteur Lalesque, président de la Société Scientifique. Des explications lui ont été fournies sur le musée par le docteur Sellier.

A sa sortie une foule considérable entourait la voiture. Le public saluait avec déférence.

A 4 heures et demie, Ranavalo prenait le thé à la villa Sélika, chez la comtesse du Bouzet et rentrait à 5 heures au Grand-Hôtel. »

Notre photographe amateur avait vu juste. Pour se rendre à l’Aquarium, la Reine était bien passée devant lui. Il avait aussitôt utilisé la photo prise ce dimanche 7 juillet après-midi pour en faire une ou plusieurs cartes postales. Celle ci-dessous a voyagé neuf jours plus tard.

Ranavalo et sa suite

Ranavalo et sa suite

Un agrandissement montre que James Veyrier-Montagnères tient galamment la Reine par le bras. Ils sont suivis par la tante de la Reine, la princesse Ramassinraza et du docteur Ranaïvo, qui font tous les deux partie de la suite officielle. Le docteur servant aussi  d’interprète.

Ranavalo au bras du maire, James Veyrier Montagnères

Ranavalo au bras du maire, James Veyrier Montagnères

A la droite du maire, un peu en avant, il y a sans doute ce lieutenant Bruyère chargé de la sécurité de la Reine qui, une fois descendu du bateau de James Gordon-Bennet, aura eu le temps de se remettre en civil. Il semble être le seul à avoir repéré le photographe en direction duquel il jette un regard courroucé.

La Reine qui n’a rien remarqué semble impatiente d’aller visiter notre Musée-Aquarium dont on avait dû lui faire une présentation flatteuse mais justifiée.


[1] Sur le séjour de cette Reine à Arcachon, on peut se référer utilement à Aimé Nouailhas, Ranavalo à Arcachon (I) in le bulletin de la Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch, n° 123 du 1er trimestre 2005, p. 90 à 99 et Ranavalo à Arcachon (II)ème trimestre 2005, p. 22 à 44. in le bulletin n° 124 du 2

[2] Du dimanche 14 juillet 1901.

26Jan

Un commentaire pour “Une Reine à l’Aquarium”

  1. Nicolas Ramambazafy Ralainony dit :

    Article Bien présenté et argumenté :

Laisser un commentaire