Ce qui nous attend…

Posté par admin le 21 12 2014

On veut démolir notre Musée-Aquarium pour libérer le terrain qu’il occupe et que l’on pourra ainsi livrer à la gourmandise de la promotion immobilière.
18 000 mètres carrés de béton, les pieds dans l’eau, sur 4 900 mètres carrés de terrain.
Sait-on à quoi cela va ressembler ?
Bien sûr que non, si on le savait personne n’en voudrait !
Il suffit de faire un peu de science-fiction et d’imaginer une projection à partir d’un projet fort ressemblant.

On commence par libérer le terrain. Bien sûr un terrain le plus près possible du bord de l’eau. C’est toujours plus juteux

attend

Vous remarquerez la petite maison en bas à droite qui échappe miraculeusement à la démolition. On n’est pas chez les bouseux de province qui saccageraient n’importe quoi. Ici l’intelligentsia parisienne a su exiger la protection de la dernière maison d’octroi au titre de monument historique. Dans la capitale, il y a encore quelques lumières.
Mais il est vrai aussi que cette petite maison d’octroi a eu le savoir-vivre de s’installer dans l’extrême coin du terrain pour gêner le moins possible et non pas en son centre comme l’a fait ce mal élevé de Musée-Aquarium.
Une fois libéré, le terrain est nettoyé.

attend01

Et maintenant place aux promoteurs.

attend02

C’est Bouffon-Marignan qui s’y colle. 4 915 mètres carrés de terrain sur lesquels il va construire 11 092,80 mètres carrés de béton. Rien de moins.
On est loin des 18 000 mètres carrés de béton attendus sur l’ilot Peyneau.
A Paris, il y a davantage d’opportunités de promotion immobilière. Le promoteur n’est pas obligé de se gaver comme un malpropre à chaque occasion. Et puis il y a un maire, avec un conseil municipal. Un vrai conseil municipal, avec des conseillers municipaux responsables où tout le monde donne son avis même l’opposition.
Et qui respecte les règles d’urbanisme édictées que l’on ne change pas à chaque occasion.

Et la construction commence, et voilà ce que cela donne :

attend03

atttend04

Et là, il n’y a que 11 092,80 mètres carrés de béton.
A l’ilot Peyneau, on en prévoit 18 000, soit 62,27 % de plus !!!

Croyez-vous qu’il y aura un Arcachonnais qui ne regrettera pas son Musée-Aquarium ?

21déc

Laisser un commentaire