René Quinton – Biographie

Posté par admin le 30 07 2017

      Imprimer cet article Imprimer cet article

René Quinton en 1908 (Wikipedia)

Quand on veut démolir un bâtiment public encore faut-il savoir à quoi et à qui l’on s’attaque.

Quand on entre dans le Musée-Aquarium d’Arcachon, une des premières choses qui saute aux yeux est une plaque en marbre scellée sur le mur. Laquelle mentionne la liste des membres bienfaiteurs dont la plupart ont assidûment fréquenté ses lieux. Et parmi ces noms, il y a celui de René Quinton en face duquel est gravée la date de 1907. Lire la suite

30Juil

14 juillet 1867 – 14 juillet 2017

Posté par admin le 17 07 2017

Notre Musée-Aquarium à 150 ans

La Dépêche du Bassin célèbre cet anniversaire dans ses colonnes sous la plume de Jean-Baptiste Lenne. Ce dernier a retranscrit, avec le sérieux que nous lui connaissons, les propos qui lui ont été tenus, en aucune façon il n’est à blâmer.

Remarques – Refait totalement en 1935, le site touristique vit là ses derniers étés face à la jetée ?
Le CPDAC (Collectif Populaire de Défense des Aquaria Convoités) veille.
Tout le monde malheureusement vit ses derniers étés.
L’important c’est le nombre de ces derniers étés.
Et tout porte à croire que le Musée-Aquarium d’Arcachon, qui n’est pas un site touristique mais un véritable monument historique, vivra encore beaucoup plus d’étés que ne pourra le faire chacun d’entre nous.
Refait totalement en 1935.
En 1935 le matériel est à bout de souffle, tout est détruit pour reconstruire l’aquarium et son décor de grotte que l’on connaît aujourd’hui.
Il s’agit d’un mensonge éhonté colporté par ceux qui craignent de le voir officiellement classé monument historique.
Il n’a pas été détruit il a été simplement amélioré pour tenter de lutter contre la nouvelle concurrence du Musée de la Mer de Biarritz.
Honte aux menteurs !

Étiquettes :
17Juil

Un nouveau site Internet pour l’ASSA

Posté par admin le 04 07 2017

Cliquez sur l’image pour atteindre le nouveau site.

Association de sauvegarde du site d’Arcachon

Édito du 27 juin 2017

Les choses prennent souvent de l’importance quand elles ne sont plus mais quand elles ne sont plus il est trop tard.

« Hier Solitude, Aujourd’hui Bourg, Demain Cité » cette phrase a été prononcée par Alphonse Lamarque de Plaisance, premier Maire d’Arcachon à l’occasion de la venue de Napoléon III… et après-demain qu’en sera t-il pour les générations futures ?

Cela relève uniquement de notre responsabilité, l’après-demain sera ce que nous en ferons ou ce que nous laisserons faire.

Saurons nous prendre le meilleur de ce que nous ont laissé nos anciens, saurons nous apporter notre pierre à l’édifice et transmettre à notre tour? Tel est l’enjeu pour notre cité.

De la même façon que les différents organes du corps humain ont chacun leur rôle, les fonctions urbaines vont permettre la vie de la ville . Elles sont généralement regroupées en trois pôles : résidentielles, industrielles et de services (Politique, Administrative, Enseignement et Éducation, Transport, Loisirs et Culture, Commerciales, Sanitaires, Financières) répondant ainsi à un besoin fondamental des sociétés: permettre la rencontre des hommes et l’échange de biens et de services.

Arcachon est née de l’air marin, de la mode des bains de mer et des bienfaits de son climat. Elle est une des stations balnéaires les plus prisées de la côte Atlantique. C’est cette spécificité qui va orienter l’essentiel de ses fonctions urbaines.

L’évolution est nécessaire, raisonnée elle est bénéfique, déraisonnable elle est destructrice. Rares sont encore les lieux ou règne une telle harmonie entre patrimoine architectural et environnemental. Un tel  attrait pourrait  se révéler fatal.

Nous sommes des veilleurs, prêts à encourager mais tout aussi déterminés à défendre.

Hélène Gracieux, présidente de l’ASSA.

 

Catégories: Non classé
Étiquettes :
04Juil