Aquari…ons un peu à Arcachon

Posté par admin le 12 10 2017
Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone
     Imprimer cet article Imprimer cet article
Nous apprenons ce matin, par la presse, le projet de construction d’un aquarium géant à Bordeaux.
Nous sommes aussitôt entrés en contact avec le représentant habilité de l’Université de Bordeaux, laquelle Université caresse depuis si longtemps le même projet d’aquarium géant mais sis, lui, à Arcachon :
“Ce projet d’un aquarium géant à Bordeaux, ne risque-a-t-il pas de faire de l’ombre ou même double emploi avec le même projet que l’Université entend réaliser dans son POA arcachonnais ?
– Bien sûr que si.
C’est toujours la même chose.
Nous avons des idées, nous ne sommes pas des imbéciles, nous sommes des universitaires, et avant même que nous ayons le temps de les réaliser nous sommes déjà copiés.
Et tout ça, c’est la faute des Arcachonnais qui ne cessent pas de nous mettre des bâtons dans les roues.
Ils n’y comprennent rien.
On se propose de leur construire 15 000 m2 de béton sur leur Petit Port et 18 000 m2 de béton sur la parcelle Peyneau et dans les deux cas quasiment autant en sous-sol pour les parkings.
Pour leur être agréable et alors qu’ils ne l’ont même pas demandé on va aussi bétonner la moitié de la rue du Professeur-Jolyet et la moitié de la place Peyneau.
Ils ne nous sont même pas reconnaissants.
Va avoir l’air de quoi le béton des bassins à flot du promoteur Bordelais ?
Dites-le-moi ?
Minuscule.
On va leur en mettre bien plus de béton nous autres.
Ils ne s’en rendent même pas compte.
Ils n’auront pas à avoir honte.
Et puis c’est un aquarium géant qu’il veut construire ce promoteur Bordelais.
Géant ?
Faudrait quand même pas exagérer.
Dans le nôtre au POA, il y aura une pinasse qui flottera au-dessus des poissons.
Pour ne pas traumatiser toute cette faune qui a l’habitude depuis longtemps de vivre dans le Bassin en étant bercée par le doux ronronnement des moteurs des bateaux de plaisance.
Le promoteur bordelais, c’est un aquarium de saltimbanques qu’il veut faire.
Nous autres c’est un aquarium labellisé que nous allons construire.
Nous ne jouons pas dans la même cour.
Suffit d’aller voir l’état de l’aquarium d’Arcachon, aujourd’hui, pour se faire une idée.
A l’Université nous respectons la nature, même plus que nous respectons l’effort des contribuables.
On ne peut rien nous reprocher.
À Bordeaux, un aquarium géant ?
Petit, tout petit en vérité cet aquarium.
Quand on va ouvrir le nôtre, à la Saint-Glinglin, soyez sûr on va vite l’enfumer. »
Au CPDAC, tous les aquaria nous intéressent.
Nous allons prendre contact avec ce promoteur pour qu’il nous détaille son projet.
Affaire à suivre.

Double-cliquez sur l’image pour lire l’article de SudOuest
Étiquettes :
12Oct

Laisser un commentaire