Le tribunal va-t-il sauver l’hôtel ?

Partagez cet articleShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

« D’habitude ce sont les bâtiments qui s’adaptent à un PLU. Là, c’est le PLU qui est refait pour rendre légal un projet. C’est hallucinant ! », déplorait Hélène Gracieux, présidente de l’Assa, en sortant de l’audience. Extrait de l’article de Denis Lherm dans Sud Ouest du 14 décembre 2018.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.