Bientôt une ZAD[1] à Arcachon ?

Posté par admin le 02 03 2018

    Imprimer cet article Imprimer cet article

Samedi 10 février 2018, s’est tenue sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire Atlantique) la super teuf de la victoire.

Le CPDAC ne pouvait pas ne pas y envoyer une délégation.

D’abord, pour montrer notre gratitude à l’égard de tous ceux qui se sont battus sur place victorieusement évitant ainsi, une fois encore, à notre pauvre pays de se fourvoyer dans une bien coûteuse bévue.

Et ensuite, pour prendre des contacts, rechercher des aides et tirer des enseignements, toutes choses propres à nous aider dans notre propre combat.

Certains se radicalisent en prison, nous, nous préférons le faire en arpentant le bocage normand.

L’impression que nous a laissée cette joyeuse manifestation est restée mitigée.

L’affluence tout en n’étant pas négligeable, tant s’en faut, nous est apparue moindre que ce que nous en attendions.

Mais ce sont les zadistes qui nous ont le plus surpris.

Leur nombre, leur détermination, les défenses militaires qu’ils avaient installées et dont il restait encore ici et là quelques réminiscences, tout cela ajouté ne nous a pas semblé véritablement suffisant pour obliger à se coucher un pays moderne et structuré de 67 millions d’habitants.

Lire la suite

Catégories: Non classé
Étiquettes : ,
02Mar

Le Notre-Dame-des-Landes arcachonnais, ou Jean-Bedel Foulon pris par la folie des grandeurs

Posté par admin le 22 02 2018
    Imprimer cet article Imprimer cet article
Le Notre-Dame-des-Landes arcachonnais qui consiste à déplacer la station marine d’Arcachon, entraînant la destruction de notre cher Musée-Aquarium, est symptomatique de la folie des grandeurs qui s’est emparé sur le tard du maire d’Arcachon.

En lieu et place de ce véritable monument historique qu’est le Musée-Aquarium d’Arcachon, le plus vieil aquarium public du monde en activité dans sa configuration d’origine, cet édile local veut faire édifier, pratiquement côte à côte, deux pâles copies, l’une du Carlton de Cannes et l’autre du Musée Océanographique de Monaco.

Rien de moins.

Jean de La Fontaine nous a raconté l’histoire de cette grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf :

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :

Tout Bourgeois veut bâtir comme les grands Seigneurs.

Et nous autres, au CPDAC, nous allons vous raconter l’histoire de ce maire « qui veut bâtir comme les grands Seigneurs.»

Ou qui croit pouvoir bâtir comme les grands Seigneurs.

Lire la suite

22Fév

L’étonnante histoire d’Alexandre Peyramale

Posté par admin le 16 02 2018

    Imprimer cet article Imprimer cet article

Les apparitions de Lourdes ont 160 ans cette année ? Quel lien avec notre Musée-Aquarium ?

À cet effet, lisez ci-dessous l’édifiante histoire d’Alexandre Peyramale.
Sur ce site, nous nous sommes intéressés à deux membres de la Société Scientifique, Élisa Lévêque de Vilmorin et son fils Henry. Ils portaient les numéros 21 et 22 dans la liste des 22 membres-fondateurs que comptait cette société savante.

Nous voudrions vous faire faire connaissance aujourd’hui du premier adhérent qui leur a succédé et qui est le plus ancien membre non-fondateur.
Il s’appelle Alexandre Peyramale et porte donc le n° 23.
Mais avant, replongeons-nous un instant dans le contexte de l’époque.

La création de cette Société Scientifique, l’organisation de l’Exposition Internationale de Pêche et d’aquiculture qui s’en suivit, tout cela nous paraît bien lointain et presque banal.
Et pourtant, cela ne l’était pas.
Arcachon est créé le 2 mai 1857.
Cette nouvelle ville aurait compté au jour de sa naissance quelque chose comme 400 habitants sédentaires.
Au recensement du 30 mai 1861, ils sont déjà 736.
A celui du 14 juillet 1866, 2 065.
De 1861 à 1866, soit en cinq ans, la population triple.
C’est la période de tous les possibles.

Lire la suite

16Fév

Une visite du prince Albert Ier de Monaco à Arcachon en 1902

Posté par admin le 08 02 2018

      Imprimer cet article Imprimer cet article

Le prince Albert Ier de Monaco, arrière-grand-père du prince Albert II, passionné d’océanographie, a passé quatre jours à Bordeaux et Arcachon du 25 au 28 mai 1902, à l’invitation de la Société d’Océanographie et de Géographie commerciale de Bordeaux.

Il passe la journée du lundi 26 mai à Arcachon pour y visiter avec sa nombreuse suite les installations de la Société scientifique, ses laboratoires et son musée.

Voici le compte rendu de cette visite.

Télécharger la plaquette au format pdf

La plaquette commémorant la visite du Prince

La plaquette commémorant la visite du Prince

Lire la suite

08Fév

Après l’abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, exigeons celui du Notre-Dame-des-Landes arcachonnais !

Posté par admin le 22 01 2018
      Imprimer cet article Imprimer cet article
Dans notre communication du 15 juillet dernier, nous vous disions notre certitude que le transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes ne se ferait pas.
Et nous nous étions appuyés pour cela sur le bon sens qui finit toujours par triompher dans notre pays.
Et c’est ce qui s‘est produit en Loire-Atlantique.
Cela est rassurant.
Qui nous donne aujourd’hui un regain de motivation dans notre combat.
Ce que les Bretons ont réussi, nous autres Gascons, devons le réussir.
Tous les opposants aidés des « zadistes », par leur détermination sans faille, ont gagné leur combat.
Le projet de Notre-Dame-des-Landes était à l’évidence un mauvais projet.
Le projet du Notre-Dame-des-Landes arcachonnais n’est pas mauvais, il est débile.
Mais nous, contre qui devons-nous combattre pour tenter de sauvegarder notre cher Musée-Aquarium ?
Catégories: Situation actuelle.
Étiquettes : ,
22Jan